Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 11:18

DSC00185

Elle est rosée du matin, sève nourricière, les eaux substantielles et originelles dans lesquelles nous avons baigné. On la surprend dans le désert, la recueille dans la sueur et les larmes.

Libre et sans attaches, l'eau suit le courant ou la pente. Elle s'insinue partout, va dans tous les sens. Elle est Sagesse, l'eau fluide qui s'adapte à toutes les formes sans jamais les contrarier. Tout comme le Sage, dont le cœur est comparé à un puits, une source, et dont le caractère épouse les difficultés de la vie pour mieux les dépasser. 

        Elle est symbole de fécondité et de fertilité. Elle est maternelle, et l'homonymie Mère-Mer n'est en rien due au hasard. Les poètes ont chanté sa sensualité et l'ont prise pour maîtresse. Elle est leur muse. Ainsi ils lui font suivre le cours de leurs inspirations, et entraînent le lecteur dans un courant émotionnel au gré de leurs fantasmes. Elle coule sous leurs plumes au rythme de leurs désirs, de leurs passions. 

Elle est, pour eux, tour à tour violente, impétueuse, ruisseaux limpides, lacs argentés et paisibles, puits profonds, ondes bénéfiques, rires cristallins de cascades rafraichissantes ou sanglots furtifs de pluies mélancoliques.

Les poètes décrivent ainsi les détours de l'eau et de l'existence humaine, de l'amour, des sentiments, et déposent aux creux de ses méandres les réalisations des possibles ou les soupirs de rêves inaccessibles. 

L'eau est donc à la source des rêves. Elle est née sous le signe de l'imaginaire et de la lune qui commande aux marées. Elle est parole de songes que les humains ne maîtrisent pas. Elle est une porte qui ouvre sur les fantaisies de l'imagination, et permet de rendre visite à l'inconscient dont les motivations secrètes et inconnues suivent le sinueux tracé d'une rivière souterraine dont les eaux noires et mystérieuses abritent l'âme. 

Rechercher celle-ci implique une plongée vertigineuse dans les profondeurs abyssales d'un Moi intime et caché. La relation confiante, sans complaisance et en toute intelligence de l'âme avec ce dernier est représentée par une eau calme, limpide et transparente, une eau pure. Sublime connexion baignant dans les eaux célestes. A contrario, les remous provoqués par la violente opposition du Moi et de l'âme feront surgir la vase et la boue d'une eau stagnante et putrescente.

L'eau se réfère ainsi à l'âme, et parle au cœur. Elle est sensibilité et émotivité. Elle porte en elle des valeurs profondes et communes dans une dimension sacrée. Elle alimente toutes nos angoisses, nos espérances, et renvoie l'Etre face à lui-même.

L'eau est ainsi le miroir de l'homme qui pense, et elle le guide vers la conscience de soi, ou la raison. Elle est le miroir de l'âme, mélange d'eaux putrides, flots dévastateurs, rivières majestueuses, cours inexplorés et mers infinies. Elle est la nourriture spirituelle de l'âme en soif de vérité, d'amour, de connaissances, autant de besoins vitaux pour une destinée humaine aux origines divines.

 

D.C.

Ecrit dans le cadre du thème de "L'eau" proposé par le groupe d'artistes "Les + du paf/Portail Artistique Français".

Communauté qui regroupe les artistes en tout genre. Cliquez et voyez...

http://www.facebook.com/groups/257178987733382/

Partager cet article

Repost 0
Published by danièle CHANEAC - dans réflexions
commenter cet article

commentaires

mansfield 20/10/2012 13:52

Cette approche poétique et philosophique est vraiment très belle, bravo!

danièle CHANEAC 24/10/2012 20:06



Merci Mansfield, l'eau a toujours été et sera éternellement une muse...



Monique Macalou 20/10/2012 13:41

Bel article avec une bonne description

danièle CHANEAC 24/10/2012 20:05



Merci Monique, et au plaisir...



Présentation

  • : Le blog de danièle
  • Le blog de danièle
  • : Présentation de mon premier roman non encore publié "Le pyjama bleu". Je livre quelques extraits et sollicite vos critiques. En vous remerciant.
  • Contact

Recherche